Accueil > Publications > Les thèses > Une description de la médecine générale par l’analyse d’un recueil de données en continu

Une description de la médecine générale par l’analyse d’un recueil de données en continu

Aurélie ADES

Revue de la littérature sur l’Observatoire de Médecine Générale.

Thèse soutenue publiquement
le 25 Juin 2020
par Aurélie ADES
à la faculté de médecine Poitiers
sous la codirection de Julie CHOUILLY et Olivier KANDEL, membres titulaires de la SFMG.


Résumé

Introduction : Après avoir été marginalisée pendant ½ siècle et malgré sa reconnaissance universitaire depuis presque 20 ans, la médecine générale reste peu attractive auprès des étudiants. Pourtant, la médecine de premier recours est une discipline variée et intéressante car très clinique. Nous sommes partis du constat qu'en faisant mieux connaitre cette discipline, elle deviendrait plus attractive. Pourrait-on à partir des informations de l'Observatoire de la Médecine Générale (OMG), donner quelques éclairages sur l'activité d'un médecin généraliste français ?

Méthode : Nous avons d'abord réalisé une revue de la littérature des publications issues de l’OMG, puis décrit le dispositif de cette banque de données. Nous avons ensuite réalisé une sélection des informations illustrant notre objectif, sélection qui a permis de rédiger des fiches intitulées « Le saviez-vous ».

Résultats : Au nombre de 41, les fiches permettent de dresser un tableau de la médecine générale. Quelques chiffres clés ressortent : les généralistes prennent en charge en moyenne 2,2 problèmes par consultation ; les 25 situations cliniques les plus fréquemment rencontrées représentent 50% de l’activité ; le cap de la trentaine fait passer les maladies chroniques devant les troubles aigus ; 6 patients sur 10 sont atteints de multimorbidité ; l’hypertension artérielle est la première maladie chronique prise en charge par les généralistes ; la prescription de psychotropes augmente avec la durée de consultation ; une consultation sur 6 ne donne pas lieu à une prescription de médicaments ; ou encore : « Docteur, vous faites les enfants ? » ou « Docteur, vous faites la gynéco ? »...

Discussion : Ce réseau de recueil en continu est unique en France et a produit une importante base de données pendant ces 15 ans d'existence. Mais ces chiffres commencent à être anciens. Si les données fondamentales ne varient sensiblement pas, certaines évolutions de la société nécessitent une actualisation. Des projets de création d'un nouvel observatoire ressurgissent régulièrement. Nous avons tenté de tirer les enseignements de cette expérience pour contribuer à l'espoir de voir à nouveau un entrepôt de données, indispensable à l'épidémiologie des soins de villes et aux travaux de recherche en médecine générale.

Conclusion : La médecine générale, spécialité clinicienne et variée devrait être plus attractive aux yeux des internes. Cette revue de la littérature à partir de l’OMG permet de dresser un tableau, certes parcellaire, mais qui devrait contredire quelques a priori et permettre de mieux connaitre cette discipline.

Mots clés : Médecine générale, Premier recours, Observatoire, Réseau, Recueil de données.

 

Summary

Introduction: After being marginalized for half a century and despite its university recognition for almost twenty years, general medicine remains little attractive to students. Yet primary care is a varied and interesting discipline because it is very clinical. We started from the observation that in making this discipline better known, it would become more attractive. From the information from the Observatory of General Medicine (OMG), would we be able to give some insight into the activity of a French general practitioner?
Method: We first carried out a literature review of the publications from the OMG, and then described the system of this database. We then made a selection of the pieces of information which illustrate our objective. That selection made it possible to write cards entitled "Did you know".
Results: There are forty-one fact sheets which provide a picture of general medicine. Some key figures stand out.The generalists take on an average of 2.2 problems per consultation .The twenty-five clinical situations which are frequently encountered represent 50% of the activity. Being above the age of thirty puts chronic diseases ahead of acute disorders. Six out of ten patients are effected with multimorbidity. High blood pressure is the first chronic disease cared for by general practitioners.The prescription of psychotropic drugs are more likely to increase with the number of consultations. One out six visits does not end in a prescription. Or even questions like "Doctor, do you do children?" "or" Doctor, do you do gynecology? "…
Discussion: This continuous collection network is unique in France and has produced an important database during its fifteen years of existence. But these figures are getting outdated. If the basic data does not significantly vary, certain changes in society will need to be updated. The idea of creating a new observatory regularly resurfaces. We have tried to learn from this experience to contribute to the hope of seeing a new data warehouse, which is essential to the epidemiology of urban care and research work in general medicine.
Conclusion: General medicine is a clinical and varied speciality. It should be more attractive to interns. This literature review from the OMG makes it possible to picture it. It is certainly fragmented, but should contradict some prejudice and thus promote better knowledge of this discipline.

Keywords: General medicine, Primary care , Observatory, Network, Data collection
.

Lire aussi...

Contact(s)