Accueil > Actualites > Editorial > Face à l’Intelligence Artificielle, le " bon médecin " de demain devra être un " bon clinicien "

30 Avr. 2019 / Editorial

Face à l’Intelligence Artificielle, le " bon médecin " de demain devra être un " bon clinicien "

COMMUNIQUE

La Société Française de Médecine Générale remet les médecins généralistes à leur [bonne] place

La Société Française de Médecine Générale (SFMG) vient de faire paraître, aux éditions Global Média Santé, un nouveau livre « Pour un retour au raisonnement clinique : ou comment apprivoiser l’incertitude diagnostique ? », dans la collection « Le Plaisir de Comprendre ». Paru il y a deux mois, ce livre connaît déjà un réel succès.

« A l’origine étaient le patient et la clinique, deux éléments qui ont été abandonnés par la médecine contemporaine. Le médecin moderne n’est plus clinicien. Il ne porte plus crédit aux dires du patient » disent conjointement les auteurs, Julie Chouilly, Pierre Ferru, Damien Jouteau et Olivier Kandel. « Malgré l’apport de la technologie médicale, le « bon médecin » devra demain, s’il ne veut pas être remplacé par l’intelligence artificielle, rester un bon clinicien », ajoutent-ils.

La clinique doit donc être réhabilitée. Elle est performante si elle est correctement menée. Elle apporte gain de temps, d’argent et moindre anxiété pour le patient. Elle ne se cantonne pas à une sémiologie isolée, réduite à un simple routage algorithmique. Elle nécessite à la fois la capacité de recueillir des informations utiles et le talent de les organiser intellectuellement. Cette transformation de l’information, ici la sémiologie, donne à la clinique toute sa force. Cet ouvrage a pour objectif d’en expliquer les rouages.

« Les auteurs ont réussi à isoler la pratique des soins primaires et la réflexion clinique initiale pour en faire un sujet à la fois pratique et épistémologique. Très belle initiative que de partir du Dictionnaire des Résultats de consultation® pour construire une méthode de raisonnement permettant de pallier aux incertitudes des premières prises en charge et à la difficile mise en œuvre des soins primaires, et mieux encore à l'art de l'abstention qui doit les entourer. […] Ce livre, dont la lecture est obligatoire pour tous les médecins généralistes, doit aussi servir de référence à un enseignement universitaire de leur discipline »
, commente Luc Périno, auteur et critique reconnu d’ouvrages médicaux sur le site lucperino.com

« Notre ambition est d’accompagner tous les médecins généralistes, par la connaissance de leur discipline, l’évaluation de leurs pratiques professionnelles ou l’amélioration du système de soins » précise Philippe Boisnault, Président de la SFMG. « Le sujet de la clinique nous a paru essentiel, dans un contexte où le rôle des médecins peut être remis en cause par l’Intelligence Artificielle », conclut-il.




Le livre est disponible dans toutes les librairies médicales, le site sfmg-org, ou le site larevuedupraticien.fr/livres.

Télécharger le communiqué

Contact(s)